Projet d’une Anthologie

Florilège de la poésie comorienne

Dans le cadre d’un projet de publication d’une anthologie de la poèsie comorienne que je souhaite publier prochainement, j’ai sélectionné de vous présenter des extraits ou morceaux choisis de ce florilège de la nouvelle poésie comorienne dont la majorité des textes qui e sont parvenus sont d’expression française.

Je demande à tous ceux qui seraient intéressé de figurer sur cette anthologie de bien vouloir m’adresser un minimum de cinq textes de leurs choix, accompagnés d’un C.V et d’une photo identité. Pour ceux qui sont à Moroni et qui souhaiteraient participer à ce projet d’Anthologie, je pourrais réaliser moi même leurs photos.

L’objet de cette anthologie, serait de faire connaitre , bon nombre de jeunes poètes comoriens d’ici et d’ailleurs,méconnus parce qu’ils n’ont pas pu avoir la chance de faire publier leurs œuvres, or Allah sait combien bon nombre de ces talentueux poètes en herbe pour la plus part ont des jolis textes qui, faute de valorisation souffrent dans les tiroirs poussiéreux de l’oubli.

En outre pour ceux dont je dispose de leurs textes et qui ne souhaiteraient pas être publier pour des raisons personnels, je leur saurais grée de me le faire savoir à l’adresse: mabelhad2@gmail.com.Quand aux autres ayants droits et familles je leur prie de rentrer en contact avec moi pour toute fin utile.

Avec mes remerciements anticipés, très haute considération.

Pour cette semaine je tiens à présenter deux poètes dont:

Eric Boina et Abdallah

ALI BOINA BACAR

                                              Dit

                                                                  ERIC BOINA

Ali Boina est né à Moroni quartier de Mtsangani  dans la rue de Madjénini où il est originaire, et réside à Mbouéni. Après ses études secondaires au Lycée Said Mohamed Cheikh, il a poursuivi des études supérieures en  France dans le domaine de l’aménagement du territoire,  avant de séjourner quelques années durant, en Arabie Saoudite aux côtés de ses frères.

Connu de son pseudonyme de ‘’ERIC BOINA’’ qui lui sert de nom de plume et d’artiste, ce guitariste de charme à ses heures perdues est autant auteur compositeur et pas moins poète.

Aube obscur est l’un des ses poèmes fétiche, puisqu’il n’est évidement pas son      premier poème. Composé alors qu’il vivait dans le monde arabe, ce poème a été écrit entre 1984 et  1985 à l’époque où la guerre du golfe battait le pavé.

Dans ce poème Éric Boina dénonçait à l’époque la guerre est ses méfaits, mais aussi la soumission et l’exploitation.

Éric Boina est un poète engagé. Comme le démontre le titre de ce poème, ll privilégie comme figure de style dans l’approche de son texte l’allégorie et l’oxymore. Ici Éric Boina nous rappel le passage stylistique de Corneille dans ‘’Le Cid’’ ou la contradiction sémantique rejailli dans :

Cette obscure clarté qui tombe des étoiles’’.

Dans ce 1er poème, Éric Boina échappe à la contrainte de la rime, préférant donner libre cours à des verres libres et mieux contester le malheur suscité par  la guerre qui sévit sur terre.

Ce poème est d’autant plus d’actualité,  au regard de se qui se passe aujourd’hui encore au moyen orient et partout où dans le monde arabe la guerre persiste encore à offrir son lot de morts chaque jour qu’Allah fait.

Dans ce poème la plume du poète  fait apparaître la figure de style de la ‘’cause’’ et dans son art de la plume Éric cherche a user de l’enthymème dans son discours.  Un poème saisissant que je vous laisse découvrir.

AUBE OBSCUR

 Où va le monde,

Où nous conduit la raison ?

Quand cessera l’éclatement des bombes ?

Sur cette terre sans tombes !

Pour que l’humain jouisse de sa floraison.

Que de vies perdues,

Et d’autres en vue,

Que d’efforts vains ;

Et de bains de sang !

Sans avoir eu leur dû.

 

Ils sont mort ignorant ;

Aux côtés des servants !

Et vous peuples démunis,

Sans atomes, ni éclaire,

Victime vous serez,  dans cette guerre nucléaire,

En étant digne de votre sagesse, qui aux yeux des autres

Est une bassesse !   

ERIC  BOINA                                          in Florilège de la poésie comorienne

Publicités

2 réflexions sur “Projet d’une Anthologie

Les commentaires sont fermés.