Littérature comorienne, littérature en éveil, littérature qui trace son chemin…

En cette rentrée littéraire, les critiques ne tarissent pas d’éloges pour Anguille sous roche du jeune romancier comorien, Ali Zamir, 27 ans. « Roman étourdissant et envoûtant, aus…

Source : Littérature comorienne, littérature en éveil, littérature qui trace son chemin…

Publicités