Non je ne regrette rien !  

      1-Le Poète MAB Elhad                              

A L’aube  de ce  nouvel an qui s’annonce,

Et au souvenir  de cette ère  qui s’achève !

Mon cœur reconnaissant se prononce,

Aux vœux pour surpasser les épreuves.

Elle fut faite certes de moments de soucis

Mais aussi  d’instants de bonheur intense,

Nous avons parfois pris des raccourcis,

Et  avons été à la limite de la résistance.

De ces jours passés j’ai retenu tant de leçons,

Que la patience est une grande maîtresse ;

Et c’est de tout près que vient la traitresse,

Mais par nature j’ai toujours vécu sans façons.

A l’heure du bilan je ne regretterais rien,

J’ai  mené des luttes, survécus à des combats,

Par respect des principes et pour faire le bien ;

J’ai défendus des causes à la limite des débats.

Par abnégation je poursuivrais vaille que vaille,

Le chemin que  la destinée m’aura tracé demain.

Dans l’âme je resterais ce soldat de tant de veille,

Les tords de la vie m’importent peu, je reste serein !

Ma  reconnaissance va à ce pays qui m’a tant donné,

Fière de lui appartenir je lui concède ma personne,

Il est ma plus grande cause je lui ai tout pardonné.

Ce que je suis, je le lui dois c’est lui qui me façonne !

J’ai croisé des humbles qui m’ont appris la dignité,

Et côtoyé des prétentieux imbus de leur  arrogance.

Chez les uns je me suis enrichi de leur magnanimité,

Quand les autres ont été emportés par la décadence.

Meilleurs vœux à tous ceux qui m’ont aidé souvent,

Pardon à ceux dont j’ai heurté, ou frustré  parfois,

La vie est ainsi faite, si courte, passe comme du vent,

Reste les bons souvenirs de ces  instants d’autrefois.

                                                                     MAB Elhad

                                                            Moroni ce 01 janvier 2015

Publicités